« Pierres parlantes » explore les effets de la politique coloniale israélienne d’apartheid dans les villes d’Acres et d’Hébron, en un projet de pavillon Palestinien introduisant à des récits et des pratiques alternatives de la mémoire des lieux, des appartenances, des exils et du retour.

Il se compose de deux workshops, Studio Palestine et Topographies, du 29 août au 5 septembre 2018 et d’une exposition à Studio Pas-e, Cannaregio 3561, Venise et à la caserne Guglielmo Pepe, sur l’île du Lido, dans la lagune de Venise avec l’accueil de la Biennale urbaine / Esperenzia Pepe.

Le projet « Talking Stones » est initié par l’Institut des Humanités MedFil grâce à la participation de partenaires vénitiens (PAS-E, Production Art & Sound et BURB, Biennale Urbana) ainsi qu’à des partenaires internationaux. L’équipe travaille en collaboration avec un groupe de volontaires locaux en Palestine, composé d’étudiant-e-s, de jeunes travailleur-se-s, d’architectes et d’artistes, d’habitant-e-s, en collaboration avec des participant-e-s italien-ne-s.

PIERRES PARLANTES (PDF FR)